Vous êtes ici : Vie pédagogique » Éducation à la sécurité » Dans le premier degré

Formation autour de la sécurité routière : « Sécurité et vigilance sont l’affaire de tous »

Formation autour de la sécurité routière : « Sécurité et vigilance sont l’affaire de tous »

La commission pédagogique sécurité 44 a réuni mercredi 24 janvier ses partenaires pour une formation sur le thème de la sécurité routière.

La commission, pilotée par Madame Tonnevy, IEN de Saint Brévin-les-Pins, est composée d’une quinzaine de membres.

La commission s’occupe de plusieurs dossiers : les risques majeurs, les incendies, les formations aux premiers secours et la sécurité routière. Ce quatrième thème été retenu cette année pour la conférence et les ateliers. L’objectif de ces temps de travail : construire une « culture commune entre les partenaires et les enseignants ».
Acquérir des connaissances et développer des capacités pour devenir des citoyens « capables de faire preuve d'intelligence face à des situations nouvelles » et « réagir avec justesse à une situation inconnue ». Tels sont les objectifs à construire pour les élèves.

Obligatoire depuis 1957

La sécurité routière à l’école est obligatoire depuis 1957 et inscrite dans le socle commun. L’apprentissage des règles de sécurité (piétons-passagers-roulants) sont prises en compte et depuis 1993, la construction de compétences inscrites dans des attestations scolaires de sécurité routière fait partie des enseignements. Une attestation de première éducation à la route (APER) est aussi à valider en cycle 3 (document téléchargeable dans le deuxième lien ci-dessous).

Quelques partenaires de ces actions (police nationale, prévention routière, Nantes métropole, Prévention MAIF, Mae et Canopé) étaient présents mercredi à l’Espe.
Ils ont rappelé quelques règles et enjeux : Voir et être vu, l’exemplarité des adultes, le gilet jaune pour piétons et roulants, les outils et ressources pour les enseignants.
Type :
Partenariat - convention
Thématique :
Sécurité
Partenaires :
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 15/03/2018