Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Faire la classe à l’extérieur : deux initiatives en Loire-Atlantique

Faire la classe à l’extérieur : deux initiatives en Loire-Atlantique

La classe à l’extérieur a été testée cette année par plusieurs enseignants en raison de la crise sanitaire. Cette façon d’enseigner est pratiquée par certains depuis plusieurs années pour apprendre aux élèves à observer, favoriser l’attention et la concentration, étudier la nature, tout en faisant par exemple du graphisme et des arts plastiques, de l’histoire, des mathématiques ou du français.

A l’école de Sévérac, une enseignante de PS/MS expérimente depuis quatre ans la “classe dehors“ une matinée par semaine. Elle y réalise les activités pratiquées en classe les autres jours, dans tous les domaines d’apprentissage. « Pas besoin d'être un scientifique et de tout connaître sur le monde de la nature », explique-t-elle. Elle profite de ce temps pour «l’éveil des enfants en leur apprenant à utiliser leurs sens et à respecter la nature ».

La matinée extérieure se déroule en plusieurs temps : un temps collectif sensoriel pour écouter (écoute qui se complexifie et s’améliore au fil de l’année), un temps d’échange, un temps d'exploration libre dans un espace limité, un temps d’atelier dirigé et un temps collectif sur ce que les élèves ont appris, ce qu’ils ont aimé faire ou non. Pendant l’exploration du lieu (un espace près de l’école, la forêt une fois par mois), les élèves expérimentent et observent. L’adulte se déplace alors plutôt en observation pour veiller à la sécurité et guider les enfants les moins à l’aise.

Son kit de base : un grand sac cabas ou une valise à roulettes avec des seaux, des pelles, une vieille dînette, des boîtes loupes à insectes, des jumelles ….

Elle s’inspire aussi des propositions d’une revue éditée par les Clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature). « Les observations extérieures sont remobilisées en classe, les capacités d’attention augmentées et certains enfants se révèlent dans ce cadre moins rigide», conclut-elle. Un dernier atout, les règles de sécurité sont intégrées dans les apprentissages.

les bottes restent en classe
Les bottes restent en classe

Ralentir le rythme et favoriser la persévérance scolaire

Autre proposition, à l’école du Plessis Cellier à Nantes où lenseignante sest formée avec Canopé et lassociation des “Passeurs de nature“. Elle sort avec sa classe tous les jeudis matins dans un parc proche de l’école. Elle ny a renoncé que trois fois cette année, en raison de trop fortes pluies. Ses objectifs principaux : « créer des liens avec les familles hors de l’école, ralentir le rythme et favoriser la persévérance scolaire ». Elle explique avoir privilégié au début « des activités où elle est à laise en classe comme les arts plastiques et l’éducation physique et sportive, avant d’en proposer d’autres telles que la lecture, la technologie, les sciences, etc ». En extérieur, les élèves travaillent souvent en groupe puisqu’ils peuvent échanger sans se gêner les uns les autres.

Dernièrement, les élèves ont ainsi réalisé des expériences sur les leviers, les contre-poids, la notion d’équilibre. Devenir plus curieux, apprendre à observer font partie des objectifs appréciés par les élèves qui ont pris l’habitude de verbaliser ce qu’ils apprennent et découvrent pendant ce temps passé en extérieur. En ce moment, la classe écrit une pièce de théâtre. Il y est question dun bûcheron, dun arbre et dun écureuil. L’espace du parc permet aussi des jeux difficilement réalisables dans des lieux fermés, la course d’orientation ou des jeux collectifs comme “poule, renard, vipère“. « Des jeux inventés par les élèves sont aussi expérimentés, sous condition qu’ils en écrivent une consigne claire et comprise par les autres », ajoute l’enseignante.

Les espaces extérieurs à la classe, les parcs, les espaces naturels peuvent ainsi constituer des terrains dexpérimentation et dinvestigation pour les élèves, pour construire des séances pédagogiques et rendre plus signifiants certains apprentissages.
 

Ressources

Thématique :
Développement durable
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 09/06/2021

Nous écrire