Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Les Enfants pour la Paix, un concours scolaire, une action pédagogique, un travail d’histoire : comprendre, partager, hériter.

Les Enfants pour la Paix, un concours scolaire, une action pédagogique, un travail d’histoire : comprendre, partager, hériter.

Le 04/04/2019

« Nous avons réfléchi sur l'idée du symbole représentatif de la paix. Après réflexions, débats et échanges, nous avons choisi le symbole de la fleur en nous inspirant de l'artiste nantais Régis Perray et de son exposition Les fleurs de l’apocalypse », explique leur enseignante.

Les fleurs de l'école Maisonneuve

Les élèves de CM1-CM2 de l’école Maisonneuve participent à l’opération Les enfants pour la paix, organisée conjointement par la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Fondation Varenne et Milan Presse. L’académie de Nantes est labellisée par la Mission du Centenaire pour cette opération et pour des formations à destination des enseignants. La labellisation est exigeante en qualités : elle vise, depuis 2012, à multiplier ces initiatives en les coordonnant et en travaillant leurs articulations aux programmes d’enseignement de l’École. Une trentaine de classes participent dans l’académie à cette opération, à l’occasion des commémorations de Centenaire de l’Armistice et du Centenaire du Traité de Versailles. Chaque classe doit également proposer un nouveau symbole pour la Paix.

Certains établissements ont visité au château de Nantes l’exposition intitulée  Basile, enfant nantais pendant la 1ère Guerre Mondiale. Elles ont également visité le site du Champ de manœuvre de Nantes où un historien et ses étudiants ont reconstitué un habitat tel que pouvaient s’en construire les soldats pendant la 1ère guerre mondiale.

Les fleurs de l'école Maisonneuve - Les Enfants pour la Paix

Les Enfants pour la Paix - Les fleurs de l'école Maisonneuve
 

Enquête sur les monuments aux morts

Toutes les classes devaient également se rendre au monument aux morts de leurs villes ou villages pour y repérer sculptures, symboles et inscriptions. Certains enfants y ont lu tous les noms des soldats, année après année, s’étonnant parfois d’y trouver leur nom famille.

À l’école Ange Guépin à Nantes, les élèves ont également choisi d’enquêter sur les monuments d’autres pays qui ont participé à la 1ère Guerre Mondiale. Leur symbole fait ainsi référence à plusieurs pays, avec des mains représentant tous les enfants du monde. Ils ont enregistré une série d’articles sur les nombreux hommes politiques ou militaires d’origine nantaise qui ont contribué à la paix.

À Saint-Herblain, où sont érigés plusieurs moments aux morts, les élèves de l’école Beauregard ont interviewé le maire venu les rencontrer dans leur classe. Chaque semaine, ils apprennent sur le site 1jour1actu (partenaire du concours) à lire, décrypter et rédiger un article de journal. Ils ont aussi lu le roman de Catherine Missonnier Les CM2 à la Une. Pour leur proposition de symbole de paix, ils se sont inspirés d’un monument de la ville, réalisé par l'artiste Pierre Garçon.

Solidarité Défense

Certaines classes inscrites ont également correspondu cette année avec un militaire français actuellement en mission dans le monde. Pour l’école Maisonneuve, c’est un officier actuellement en République Centre Africaine qui a répondu à leurs questions. Pour cette action, la classe a reçu un diplôme de Solidarité Défense.
courrier envoyé par un militaire français en poste à l'étrangercourrier envoyé par un militaire français en poste à l'étranger

Courrier envoyé par un militaire français en poste à l'étranger

Le Printemps pour la Paix

Quatre classes de l’académie se sont réunis le jeudi 4 avril pour comprendre comment construire et maintenir la Paix. Réunies au lycée Livet, les élèves rencontreront l’historien Stéphane Tison, maître de conférence en histoire contemporaine à l’université du Mans et la journaliste Florence Pagneux. Ils ont participé à des ateliers pédagogiques en partenariat avec le Château des Ducs de Bretagne à Nantes. Ils ont réalisé ensemble une photographie, symbole de la paix.

Le Printemps pour la Paix est l’occasion, pour les jeunes élèves, de faire un travail de mémoire et un devoir d’histoire.
 

Une reproduction grandeur nature d'un soldat à l'école Robert Badinter de Saint-Jean de Boiseau

Une reproduction grandeur nature d'un soldat à l'école Robert Badinter de Saint-Jean de Boiseau

Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 04/04/2019

Nous écrire