Vous êtes ici : Direction académique » Actualités » Archives

Service National Universel : deux semaines riches en expérience humaine et collective

Service National Universel : deux semaines riches en expérience humaine et collective

La phase de cohésion du service national universel (SNU) a eu lieu du 16 au 28 juin 2019 pour 2 000 volontaires âgés de 15 à 16 ans, dans treize départements dont la Loire-Atlantique. Deux jeunes volontaires du département, de retour de la phase de cohésion (l’un en Guyanne, le second dans les Ardennes) parlent d’une expérience très riche, pour les rencontres humaines-tout d’abord- avec des jeunes de différentes origines sociales et territoriales. Ils évoquent aussi les valeurs mises en avant pendant leur séjour : « nous étions tous égaux, tous solidaires ».

Mathéo et Léopaul, deux jeunes volontaires au SNUMathéo et Léopaul, deux jeunes volontaires au SNU
Mathéo et Léopaul, deux jeunes volontaires Nantais au SNU

« J’ai rencontré des personnes avec qui je n’aurais jamais été en contact, et il n’y avait aucune différence », explique Mathéo. Au cours de cette première phase de cohésion, il a rencontré plusieurs corps d’armée, lors des cérémonies et au cours des activités. Le jeune lycéen aimerait réaliser la deuxième phase du SNU aux côtés de militaires de l’armée de terre. Il s’agit d’une mission d'intérêt général que les Jeunes doivent effectuer pendant les vacances ou pendant l'année scolaire (deux semaines ou 84 heures) en appui d’un projet d’intérêt général existant.

En Guyanne, il a assisté au lancement de la fusée Ariane, visité la base spatiale de Kourou, dormi une nuit en bivouac dans la forêt, « un peu comme si nous étions en mission puisque nous avions des rations ».
 

Les valeurs de l’engagement citoyen

Les deux volontaires ont également été très intéressés par les formations aux gestes de premiers secours. « J’ai appris comment réagir en cas de malaises, d’accidents, je connais les bons gestes à effectuer », explique un volontaire. « Cela me sera utile tout au long de ma vie », ajoute-t-il. Au cours des deux semaines passées dans les Ardennes, Léopaul a apprécié la diversité des propositions dont la journée consacrée à la Défense nationale notamment « où nous avons pu poser beaucoup de questions aux militaires et aux gendarmes ». Il a participé à une marche nocturne en forêt et rencontré des associations spécialisées dans la préservation de l’environnement. Les bénévoles venus présenter leurs actions “nous ont fait comprendre les valeurs de l’engagement citoyen“, ajoute le jeune volontaire, heureux de faire partie de cette première promotion du SNU.
 

Les volontaires du SNU à Guérande


Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 03/09/2019

Nous écrire