Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Actualités

À votre écoute

  • Ligne harcèlement
    • Nationale : 30 20 (appel gratuit)
    • Académique : 02 40 37 33 33
      du lundi au vendredi de 9h à 18h (sauf jours fériés)
  • Ligne aide handicap école : 0800 730 123 (appel gratuit)
    Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Prévention du décrochage scolaire : cinq dispositifs relais dans le département

Prévention du décrochage scolaire : cinq dispositifs relais dans le département

A Nantes et Saint Nazaire, cinq classes composent le dispositif relais de la Loire-Atlantique pour lutter contre la marginalisation scolaire et sociale des jeunes de 12 à 16 ans soumis à l’obligation scolaire.

S’appuyant sur les 4 ambitions du projet académique, le dispositif relais de Loire Atlantique accueille les élèves pendant six semaines pour les aider à réinvestir leur parcours scolaire. L’accueil personnalisé se construit en amont avec les établissements d’origine des élèves et grâce à un partenariat fort avec les collectivités territoriales, la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et des associations complémentaires. Les services sociaux et médicaux de l’Education nationale peuvent aussi être sollicités.

Les cinq professeurs coordonnateurs des dispositifs organisent et accompagnent de façon personnalisée tout en fédérant les élèves autour de projets collectifs qui valorisent l'implication de chacun.

Les élèves des dispositifs relais de trois collèges du département (Chantenay, Pont Rousseau et Ernest Renan) ont réalisé un CD à partir de textes écrits sur leur quotidien. «La mise en musique s’est faite dès le début de l'écriture du texte», explique l’un des enseignants coordonnateur du dispositif. Les élèves ont été accompagnés par l'association KontraDixion, spécialisée dans la musique assistée par ordinateur.

Dispositif relais - Création sonore dans les collèges Nantais Dispositif relais - Création sonore dans les collèges Nantais
Dispositif relais - Création sonore dans les collèges Nantais

Au collège Albert Vinçon à Saint Nazaire, les élèves réalisent chaque semaine une présentation à partir des journaux d’Arte junior. Ils ont fabriqué cette session un jeu de plateau.

Dispositif relais - Travail avec Arte au collège de Saint NazaireDispositif relais - Le jeu créé par les élèves au collège Albert Vinçon

Au lycée Professionnel Brossaud-Blancho où sont accueillis les 14-16 ans, les activités sont organisées en lien avec Escalado, une association jeunesse de la Ville de Saint Nazaire. Dans ce dispositif particulier intégré au lycée, les élèves profitent de jours d’intégration dans le lycée. Des stages de découverte des métiers, en lien avec les partenaires locaux, sont aussi proposés. Le travail du parcours AVENIR est essentiel pour que les jeunes puissent se mobiliser sur leur projet.

Dispositif relais - Activité bois au lycée de Saint NazaireDispositif relais - Activité cidre au lycée à Saint-NazaireDispositif relais - Activité soudure dans les classes du lycée à Saint-Nazaire
Des stages de découverte des métiers

Une admission préparée et concertée

La décision d'admission et de sortie du dispositif relais relève de la compétence de l'Inspecteur d'Académie - Directeur des Services Départementaux de l'Éducation nationale. Les établissements constituent un dossier d’admission où sont précisés les objectifs précis à approfondir avec l’élève, les problématiques qu’il conviendra de travailler plus précisément, avec un peu plus de temps, dans un groupe restreint. Il est fondamental que la famille et l’élève soient au cœur de la démarche

Le dossier est présenté par le chef d’établissement ou son représentant lors de la commission départementale (Nantes et St Nazaire) des dispositifs relais qui se réunit plusieurs fois dans l’année. L’élève doit bien sûr être volontaire. Les coordonnateurs des dispositifs relais sont des interlocuteurs privilégiés pour les établissements, les familles et les élèves.

Une réintégration réussie dans le collège d’origine

La scolarisation dans le dispositif relais est limitée dans le temps et un professeur-tuteur reçoit chaque semaine un bilan personnalisé de l’élève. Il peut aussi se déplacer dans la classe relais et il doit organiser le retour dans le collège d’origine dans les meilleures conditions. En fin de session, l’élève retourne parfois une heure dans sa classe d’origine pour montrer ce qu’il a travaillé en classe relais. En fonction du parcours de l'élève, la réintégration peut être progressive.

Plusieurs professeurs des collèges et du lycée où se trouvent les dispositifs sont également investis, souvent ceux d’EPS, pour des activités VTT, boxe, musculation par exemple, menées en collaboration avec les éducateurs de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse), présents plusieurs heures par semaine dans les classes.

Dispositif relais - sortie VTT à Saint Nazaire

Les familles sont également fortement associées au projet. Leur adhésion est une condition du succès du parcours proposé et du retour réussi en classe et dans un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle.

Thématique :
Orientation - intégration des jeunes
Partenaires :
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 19/06/2019