Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Prix Annie et Pierre Corrin 2019

Prix Annie et Charles Corrin pour l’enseignement de la Shoah

Le prix 2019 a été attribué aux élèves de 1ère ES du lycée Grand Air de La Baule pour leur projet « Shoah des destins singuliers »

Les élèves et les trois enseignantes qui ont conduit ce projet (deux professeures d’histoire-géographie et une professeure d’arts plastiques) ont reçu ce prix en janvier des mains du président du jury, Boris Cyrulnik, au lycée Louis Legrand à Paris.

Remise du prix Annie et Charles Corrin 2019
Le fonds Annie et Charles Corrin a été créé en 1990 ; il récompense, par la remise d’un prix annuel, un travail didactique sur la Shoah réalisé en milieu scolaire par les élèves et leurs enseignants.

Le travail mené par les élèves du lycée Grand Air s’inscrit dans le dispositif des actions éducatives proposées en partenariat par l’Académie de Nantes, la Région Pays de la Loire et le Mémorial de la Shoah. Il a consisté à croiser une démarche d’enquête historique et une démarche artistique et plastique.

Les élèves ont travaillé de manière approfondie sur l’antisémitisme et sur l’histoire de cinquante-quatre familles juives travaillant dans le domaine du textile et de la confection, résidant ou réfugiées en « Loire-Inférieure ». Ils se sont appuyés sur l’analyse d’archives issues des archives départementales de Loire-Atlantique, du mémorial Yad Vashem à Jérusalem et du Mémorial de la Shoah à Paris ainsi que sur la découverte de lieux d’histoire et de mémoire (visites à Drancy, à Auschwitz-Birkenau, au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme). Les élèves ont également pu rencontrer des témoins rescapés des camps ou cachés pendant la guerre (Elie Buzyn, David Perlmutter, Ginette Kolinka, Jacques Mendelovici).

travail d'élèvetravail d'élève
Le visiteur est invité à soulever le tissu pour découvrir une photo, une personne, une famille.

La restitution de leur travail a pris la forme d’une exposition. Parmi toutes les familles étudiées au cours de l’année, quatorze ont été retenues, en fonction des photos qui avaient pu être retrouvées. Chaque élève a choisi une photographie dans le format qui l’intéressait (du médaillon jusqu’au format A3), puis cette photo a été recouverte d’une pièce de tissu, choisie par chaque élève en fonction de ses connaissances et de ses ressentis sur la famille étudiée (son activité dans le domaine de la confection, un détail vestimentaire observé sur la photo, etc.).

Le visiteur est invité à soulever le tissu pour découvrir une photo, une personne, une famille. Chaque élève a aussi rédigé un texte rappelant la biographie de la personne ou de la famille étudiée et expliquant son choix de présentation. Ce texte a été mis à la disposition des visiteurs, qui, après une approche de découverte sensible, ont ainsi accès à des informations obtenues par ce travail d'enquête. Un film d’une vingtaine de minutes a enfin été réalisé afin de présenter cette exposition.

Partager cette page

Rédigé par Xavier Rolland

M.A.J. le 12/03/2019

Nous écrire