Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Une mini-ferme dans la cour de l’école maternelle Bergson

Une mini-ferme dans la cour de l’école maternelle Bergson

Une mini-ferme s’est installée pour deux jours avec ses animaux à l’école maternelle Bergson, dans le quartier Malakoff de Nantes. « On ne peut pas faire de sortie, à cause de la crise sanitaire ni de classes découvertes à la mer », explique la directrice de l’école alors « on a décidé de faire venir la campagne à l’école ».

Les élèves découvrent des animaux qu’ils n’ont jamais vu d’aussi près, des vaches, un âne, des cochons, des moutons, des dindons… « Je navais jamais vu de poney et de vache. Ça ma fait un peu peur. Cest gros… », explique un élève. « Certains nont jamais marché dans de la paille, observe une des enseignantes. Ce sont des enfants de la ville… »

La mini ferme dans la cour de l'école maternelle Bergson
La mini ferme dans la cour de l'école maternelle Bergson

La venue de la mi-ferme est loccasion, pour toutes les classes, de travailler sur le thème des animaux. Les plus petits vont travailler sur lalimentation et le classement des animaux à poils et à plumes. Les moyens-grands vont privilégier le travail sur le lexique et sur les habitats. Les enfants ont aussi réalisé, en arts plastiques, une grande vache en papier mâché. De nombreux albums de jeunesse ont aussi été sélectionnés dans les classes. Pendant deux jours, les élèves participent également à des ateliers sur le toucher ou les empreintes des animaux. Les élèves de l’école primaire attentante y participent également lors des temps périscolaires.

La mini ferme dans la cour de l'école maternelle BergsonLa mini ferme dans la cour de l'école maternelle Bergson

Une entreprise spécialisée dans la conservation de races anciennes et locales à Gétigné, a été sollicitée. La venue de cette mini-ferme itinérante a été financée par la ville de Nantes, l’association des parents d’élèves et la coopérative scolaire.

Thématique :
Pédagogie de projet
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 06/04/2021

Nous écrire