Vous êtes ici : Direction académique » Actualités » Archives

Une rentrée scolaire la plus normale possible pour les élèves, les enseignants et les parents

Une rentrée scolaire la plus normale possible pour les élèves, les enseignants et les parents

A l’école primaire Jean Zay à Coueron, les parents sont venus masqués et de façon échelonnée selon les horaires proposés par l’équipe enseignante. Les parents de maternelle y ont accompagné leurs enfants jusque dans les classes.

Rentrée - Les parents masqués devant l'école Jean Zay de CoueronRentrée - Les parents masqués devant l'école Jean Zay de Coueron
Rentrée des PS et CM2 à l'école Jean Zay de Couëron

« Une rentrée à l’école a un impact important et il fallait que les parents soient présents », explique le directeur de l’école maternelle Robert Doisneau à La Chapelle-sur-Erdre. Ici, seuls les parents des PS (un adulte, un masque, des mains lavées) ont pu entrer dans les classes. Les autres ont accompagné leurs enfants jusqu’à l’entrée des salles. Au programme du matin, jeux, langage, motricité et dessin.

Rentrée des PS à l'école Robert Doisneau 1Rentrée des CM2 à l'école Robert Doisneau 1
Rentrée des PS et CM2 à l'école Robert Doisneau à la Chapelle-sur-Erdre

Les consignes pour expliquer les règles mises en place (divers points d’entrée, horaires échelonnés, sens de circulation, etc) avaient été envoyées aux familles la semaine précédent la rentrée.

A l’école du Bois Raguenet à Orvault, pour faciliter les déplacements dans les couloirs, les accueils ont été différenciés pour les enfants d’une même classe.

Dans la plupart des écoles, les cours de récréations ont été divisées pour y regrouper les mêmes groupes d’enfants, sur des temps distincts selon les niveaux de classe.
 

Augmenter notre niveau de vigilance

« Il convient peut-être d’augmenter notre niveau de vigilance pour repérer les difficultés très rapidement et pouvoir y remédier », explique un enseignant de CM2 qui prévoit « d’utiliser les outils de positionnement publiés par le ministère ». « Un test de fluence est prévu très rapidement pour évaluer nos élèves », ajoute un professeur qui estime que « la gestion de l’hétérogénéité et une pédagogie différenciée sont des qualités inhérentes au métier d’enseignant ».

Pour aider les élèves en difficultés, des dispositifs seront proposés en lien avec le RASED (Réseaux d'Aides Spécialisées aux Élèves en Difficulté), dans le cadre des APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) ou pour des activités de remédiation en petits groupes.

Au collège, le dispositif Devoirs faits va être mobilisé dès la rentrée pour aider ceux qui en ont besoin et pouvoir remédier très vite aux difficultés des élèves. Dans les établissements visités, la majeure partie des élèves ont repris le chemin de l’école en mai ou juin. Cependant, explique un professeur, "certaines notions n’ont pas été approfondies et le travail proposé à distance a été plus complexe pour certains ».
 

Du côté des élèves

Les élèves se disent tous «contents de retrouver leurs amis et de reprendre le travail en classe». Ils estiment être bien entraînés aux gestes barrière et habitués à « voir des adultes et des élèves au collège avec des masques ». « Je connais les règles qu’il faut observer (lavage des mains, distances) », ajoute un autre qui précise qu’il « peut maintenant échanger du matériel avec d’autres élèves de sa classe de CM2 ». « Jai lu pendant l’été et jai un peu travaillé pendant les vacances », ajoute une collégienne précisant que « ce qui l’inquiète le plus c’est d’arriver à se remettre rapidement dans le rythme d’une journée de classe ».

Au collège Victor Hugo à Nantes, les élèves des six classes de sixième ont profité de la journée pour découvrir les lieux (ils n’y sont pas venus l’an passé en raison du confinement), prendre leurs livres et les carnets de correspondance, rencontrer leurs professeurs principaux. Ce sont les professeurs qui s’y déplaceront de classe en classe, exception faite des cours de langues, de sciences et d’EPS.

Rentrée des  6ème au collège Victor Hugo  (Nantes) - Mme Christine Orain,  Conseillère départementale vice-Présidente à l'éducation et à la politique éducative, MM Philippe Carrière, IA_DASEN ; Philippe Grosvalet , Président du DépartementRentrée des 6ème au collège Victor Hugo
Rentrée des  6ème au collège Victor Hugo  (Nantes) - Mme Christine Orain, Conseillère départementale vice-Présidente à l'éducation et à la politique éducative, MM Philippe Carrière, IA_DASEN,  Philippe Grosvalet, Président du Département

Du côté des parents

En fin de journée, les parents de retour à l’école pour venir chercher leurs enfants se disent « rassurés, contents et sereins ». Soulagés de voir que « l’école a ouvert pour tous les enfants ». Une mère d‘élève de Moyenne Section a eu l’impression de « revivre une entrée à l’école » puisque son enfant n’a pas pu retourner en classe après le confinement. « C’est fait, le reste de l’année va bien se passer », ajoute-t-elle.

Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 15/10/2020

Nous écrire