Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Élèves à besoins particuliers » Classes relais

Prévention du décrochage scolaire - Bassins de Nantes, Bassin de l'Estuaire

Réf : Circulaire n°2014-037 « Schéma académique et pilotage : ateliers, classes et internats » du 28-03-2014 – projet académique 2018-2022

Le projet académique 2018-2022 s’articule autour des quatre ambitions : Réussite « Garantir à chaque élève sa propre réussite » - Insertion : « Construire pour chacun sa place dans la société »-Solidarité : « Ne laisser personne au bord du chemin »- Coopération : « Travailler ensemble à la réussite de tous ».

Le dispositif relais s’inscrit dans le projet académique et constitue un moyen privilégié de lutte contre la marginalisation scolaire et sociale des jeunes soumis à l’obligation scolaire. Il constitue un accueil temporaire adapté ayant pour objectifs la poursuite d’un parcours de formation générale, technologique ou professionnelle ainsi que le développement de la socialisation et l’éducation à la citoyenneté. Pour cela, l’Education nationale favorise un partenariat fort avec les collectivités territoriales, la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et des associations complémentaires.

Les cinq classes relais composant le dispositif relais de la Loire-Atlantique sont installées dans les établissements suivants :
  • Collège Chantenay Nantes (pour les 12-14 ans )
  • Collège E.Renan St Herblain (pour les 14-16 ans)
  • Collège Pont Rousseau Rezé (pour les 14-16 ans)
  • Collège A.Vinçon St Nazaire (pour les 12-14 ans)
  • Lycée Professionnel Brossaud-Blancho St Nazaire (pour les 14-16 ans)
     

Des engagements partenariaux forts :

La Direction académique mobilise 5 postes de professeurs et 3,2 postes d’AED mis à disposition des établissements supports des classes relais. Un volant d’HSE est également attribué pour permettre les interventions d’autres professeurs, interventions coordonnées par le professeur de la classe relais (10 HSE par session et par classe – avec abondement sur projet particulier).

La PJJ participe au dispositif avec 1,5 poste d’éducateur et le Conseil Départemental participe au financement du fonctionnement du dispositif départemental ainsi que les villes de Nantes, Saint-Herblain et Saint-Nazaire (moyens spécifiques, transports, etc…).

A- Un accompagnement adapté :

1- Un public à identifier précisément :

Le dispositif s’adresse (en priorité) aux élèves de 5e, 4e et 3e qui manifestent un désengagement scolaire, des difficultés pour apprendre, des difficultés à respecter les règles de vie collective, avec un absentéisme chronique, parfois un comportement agressif ou de repli (tout indicateur d’un processus de décrochage et de rejet des apprentissages).

Ces comportements sont à distinguer de ceux qui peuvent résulter de troubles médicalement attestés et qui relèvent d'autres dispositifs (PPS, PAI, SAPAD - SATED). En outre, la demande d'entrée en dispositif relais ne saurait se substituer à une mesure disciplinaire.

2- Des projets construits et individualisés :

Les projets éducatifs et pédagogiques sont basés sur trois principes : l’individualisation du parcours, le suivi de l’élève et l’accompagnement de la famille. Ils sont intégrés au projet d’établissement de chaque établissement support.

L’individualisation du parcours se base sur un bilan des acquis et des compétences de l’élève, dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. En amont de la demande d’entrée en dispositif, il est primordial que le collège d’origine rassemble les éléments nécessaires à la compréhension de la situation et que les besoins pédagogiques soient identifiés. Ce travail permet d’établir un diagnostic partagé entre le professeur coordonnateur et le collège d’origine. Cette remédiation concertée contribue à un retour positif en collège et assure un meilleur suivi de l’élève dans sa scolarité.

3- Des alliances éducatives à renforcer :

Les familles sont systématiquement associées au projet. Leur adhésion est une condition du succès du parcours proposé et du retour réussi en classe. Le travail avec le service social scolaire est évidemment un levier important dans cet accompagnement.

4- Organisation des dispositifs :

Chacune des classes-relais est placée sous l'autorité du chef d'établissement du collège porteur de la classe relais. Sous son autorité, le professeur coordonnateur organise le dispositif, assure le lien avec le collège d’origine de l’élève et avec la famille. Il tient informé tous les acteurs pendant le déroulement de la session de la scolarité de l’élève. Il le suit dans son parcours scolaire.

Les dispositifs relais accueillent au maximum 12 élèves par session. L'admission des élèves se prépare en amont, dans le collège où l'élève est scolarisé.

L'établissement d’origine prend contact avec le chef d’établissement support du dispositif.

Le professeur coordonnateur du dispositif vient en appui pour constituer le dossier de demande d’admission.

Il est important d’anticiper les démarches pour la constitution du dossier d’admission (rencontre avec le coordonnateur du dispositif, l’établissement d’origine, l’élève et sa famille).


B- Les modalités d’admission dans les dispositifs relais :

1- Un nouveau dossier d’admission pour définir un diagnostic partagé avec tous les acteurs :

Pour cette rentrée, le dossier de demande d’admission en dispositif relais (ci-joint) a été revu et précisé. Le calendrier départemental a été défini avec 5 sessions de 6 semaines.

Il est impératif d’anticiper la constitution du dossier d’admission afin d’avoir plus d’informations et d’associer les différents acteurs. Une session en classe relais contribue à la construction des différents parcours éducatifs et se prépare en tenant compte des mesures déjà prises, du bénéfice attendu du dispositif, des modalités anticipées du retour en classe.

Cette année, un travail de mutualisation sera engagé avec l’objectif d’harmoniser les outils, afin de faciliter le retour dans le collège d’origine et d’avoir des outils départementaux garantissant la plus grande équité de traitement des situations.

2- La procédure d'admission :

Les demandes sont examinées en commission départementale sur la base des dossiers.
Le chef d'établissement veille à désigner un professeur référent, chargé du suivi de l’élève, qui prépare et présente le dossier de demande d’admission ainsi que le projet de parcours devant la commission d’admission.
La commission apprécie notamment le degré d’adhésion du jeune et de la famille au projet, les attentes vis-à-vis du dispositif relais et le degré de préparation du retour en classe.

3- Le suivi :

Le professeur référent chargé du suivi de l’élève doit maintenir un lien constant entre l’équipe pédagogique de son établissement et le professeur coordonnateur de la classe relais qu’il rencontre au moins une fois. Il organise le retour du jeune dans son établissement. L’accompagnement des choix d’orientation et l’organisation du retour restent de la responsabilité de l’établissement d’origine.

4- Calendrier des sessions et commissions d'admission de l’année 2018-2019 :

Deux commissions départementales : à la DSDEN de Nantes et au collège A. Vinçon à St Nazaire.

Rappel de la procédure :

  • Les dossiers devront impérativement être adressés au plus tard 4 jours avant la date de la commission à la Direction Académique – au service DIVEL 1 pour la commission de Nantes, au collège Albert Vinçon pour la commission de Saint-Nazaire.
  • Les dossiers incomplets, transmis hors délais et/ou non présentés en réunion de commission seront ajournés.


Calendrier des sessions et commissions d'admission de l’année 2019-2020

  • Bassin de Nanteset de St Nazaire

 

Commissions (*)

 

18/09/2019 

16/10/2019

18/12/2019

 

12/02/2020

 

01/04/2020

Date de dépôt des dossiers DSDEN Divel

13/09/2019

11/10/2019

13/12/2019

7/02/2020

27/03/2020

 

Sessions :

(5 sessions de 6 semaines)

 

N°1

N°2

N°3

N°4

N°5

Du 23/09 au 15/11 2019

Du 18/11 au 10/01/2020

Du 13/01/ au 06/03/2020

Du 09/03 au 30/04/ 2019 

Du 04/05 au 19/06/2020























(*) Des admissions, à titre exceptionnel, pourront être décidées en lien avec le chef d’établissement support du dispositif relais si l’effectif des admis en commission le permet.

Composition des commissions d'admission :
Elles se réuniront cinq fois dans l’année scolaire. Présidées par l’IA-DASEN ou son représentant, assisté d'un représentant de la DIVEL, elles réunissent a minima : les chefs d'établissement et professeurs coordonnateurs des classes relais, un chef d'établissement désigné par l’IA-DASEN, une directrice ou un directeur de CIO, un représentant du service social en faveur des élèves, le médecin conseiller technique du DASEN.

Afin de vous accompagner dans la mise en oeuvre de ce dispositif important, vous pouvez prendre appui sur les personnels et les services suivants :

  • Les chefs d’établissement responsables des dispositifs relais et les professeurs coordonnateurs.
  • Madame Saïdou, Division des élèves, pour la préparation et le suivi des commissions.
  • Madame Barranger Inspectrice de l'Éducation Nationale – Information et Orientation, pour le pilotage de ce dossier.
  • Les psychologues de l'éducation nationale des centres d'information et d'orientation, pour l'accompagnement des équipes et/ou les familles.
  • Le service social en faveur des élèves de la DSDEN.
     
Je vous remercie de votre engagement auprès de tous les élèves et vous demande de me tenir informé de toute difficulté que vous pourriez rencontrer.

Philippe CARRIÈRE
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 05/09/2019