Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Inscription en établissement » Collège

À votre écoute

  • Ligne harcèlement
    • Nationale : 30 20 (appel gratuit)
    • Académique : 02 40 37 33 33
      du lundi au vendredi de 9h à 18h (sauf jours fériés)
  • Ligne aide handicap école : 0800 730 123 (appel gratuit)
    Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le Recteur au lycée Monge-La Chauvinière

Le Recteur au lycée Monge-La Chauvinière

En ce début d’année, le Recteur William Marois s’est rendu au lycée Monge-La Chauvinière à Nantes. Il y a rencontré les équipes éducatives et les élèves.

Alors que dans quelques jours les élèves de première vont plancher sur des épreuves de contrôle continu dans le cadre du nouveau baccalauréat 2021, le Recteur a visité le 10 janvier le lycée polyvalent Monge - La Chauvinière à Nantes. L’établissement scolarise près de 1200 élèves cette année, dont 800 dans les voies générale et technologique, 400 dans la voie pro et 150 étudiants en BTS. 

A l’issue d’un premier échange sur l’organisation de cette première session des E3C (Épreuves Communes de Contrôle Continu), le Recteur, accompagné du Directeur académique de la Loire-Atlantique Philippe Carrière et du Conseiller régional Jean-Michel Buf, s’est rendu dans plusieurs classes pour échanger avec les enseignants et les élèves :
  • il a rencontré un groupe mixé d’élèves de seconde pro électricité et énergétique formé par leur enseignant aux techniques de recherche de stage ;
  • Le Recteur a assisté à différentes séquences dans des classes : un cours de SVT avec des élèves de 1e qui ont choisi cet enseignement de spécialité, un cours de Chimie où il s’agissait  de représenter des molécules en trois dimensions, une séance de TP avec des élèves de 1e STI2D chargés de prendre les mesures d’un panneau solaire afin de simuler la lumière du soleil.
La visite s’est terminée par la visite du Pôle automobile et par des échanges avec les enseignants et les élèves de bac pro carrosserie au sein de l’atelier.



Partager cette page

Rédigé par Gaetan Lemarie

M.A.J. le 13/01/2020

Nous écrire