Vous êtes ici : Vie pédagogique » Espace - Temps / Histoire - Géographie » Programmes et Socle

Programmes et Socle

Textes

Dans la perspective de l’acquisition du socle commun, les programmes en histoire géographie soulignent la nécessaire continuité des apprentissages du cycle 1 au cycle 3.
Ces apprentissages, curriculaires, s’appuient sur des démarches spécifiques conduisant les élèves à raisonner de manière de plus en plus structurée.
Ils contribuent à la formation du citoyen (les liens avec l’Enseignement moral et civique sont soulignés) comme aux objectifs de cycles dans les différents domaines du socle (notamment les domaines 1 et 2).

  • Au cycle I, il s’agira de prendre conscience que le temps et l’espace existent indépendamment de soi et qu’ils peuvent être représentés, mesurés.
  • Au cycle II, les élèves continuent à se décentrer et « questionnent le monde » : ces questionnements permettront la construction de premiers savoir faire et connaissances concernant l’espace, le temps et l’organisation du monde qui leur est proche, quotidien.
  • Au cycle III, ces enseignements continuent à se structurer autour de deux disciplines : l’histoire et la géographie. Loin d’être cloisonnées, l’histoire et la géographie partagent des outils, des méthodes, comme des thématiques et des notions communes.

De l’Espace à la Géographie

  • Au cycle 1, les élèves font l’expérience de l’espace, le représentent simplement, puis découvrent différents milieux.
  • Au cycle 2, les élèves questionnent les organisations des espaces de proximité comparés à des espaces plus éloignés, pour évoluer ensuite vers une approche disciplinaire au cycle 3, celle de la géographie.

Questionner le monde (au cycle 2) relève d’un objectif triple :
  • Construire des connaissances pour décrire et comprendre le monde (l’espace proche de l’élève, en relation avec les activités humaines et la connaissance de différents espaces géographiques simples).
  • Développer les capacités du jeune élève à raisonner. Raisonner s’appuie sur des observations de terrain, manipulations, explorations et descriptions, complétées par des récits, des témoignages et des études de documents.
  • Contribuer à la formation de citoyen.

Géographie (cycle 3) : dans le prolongement du cycle 2, il s’agit de construire des repères géographiques. La notion d’habiter devient, ici, centrale : observer les façons dont les humains organisent et pratiquent leurs espaces de vie, à toutes les échelles.

Du Temps à l’Histoire

D’un cycle à l’autre, « Les élèves passeront progressivement d’un temps individuel autocentré à un temps physique et social décentré » pour « entrer en fin de cycle 3 dans la compréhension d’un temps long, celui de l’histoire ».

Questionner le monde (cycle 2) :
Les programmes indiquent des éléments de progressivité précis : étude des rythmes cycliques au CP, étude d’un temps de plus en plus éloigné, pour, au CE2 poser les principales périodes de l’histoire de France et du monde occidental à partir de l’étude de quelques événements et personnages (modes de vie).
Les élèves se familiarisent très tôt aux outils de représentation du temps : éphémérides, calendriers, frises, à différentes échelles temporelles.

Histoire (cycle 3) : dans le prolongement du cycle 2, la mise en place de repères historiques communs est poursuivie. Ils éclairent le fait que notre société est héritière d’un long processus constitué de ruptures, de choix de femmes et d’hommes du passé.
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 24/10/2017